Search
× Search
mercredi 19 janvier 2022

Economie - Afrique Plus

Afrique économie: Toute l'actualité sur l'économie africaine et sa diaspora en temps réel

(Multimédia) Le gouvernement mauricien met en garde contre la surexploitation des lagons

(Multimédia) Le gouvernement mauricien met en garde contre la surexploitation des lagons

Protection de l'environnement et des ressources marines

Le lagon a retrouvé ses nuances de turquoise qui ont fait la réputation paradisiaque de Maurice. (Xinhua/Ajaï Daby)

Le lagon a retrouvé ses nuances de turquoise qui ont fait la réputation paradisiaque de Maurice. (Xinhua/Ajaï Daby)

"Un épuisement d'espèces de poisson n'a pas été observé tel quel dans nos eaux territoriales. Par contre, selon les statistiques de captage de poissons compilées par mon ministère, une surexploitation a été notée ces dernières années dans les lagons ou les régions hors lagon".  

PORT-LOUIS, 10 janvier (Xinhua) -- Les lagons sont surexploités à Maurice, a averti lundi le ministre de l'Economie bleue, des Ressources marines, de la Pêche et de la Marine, Sudheer Maudhoo.

"Un épuisement d'espèces de poisson n'a pas été observé tel quel dans nos eaux territoriales. Par contre, selon les statistiques de captage de poissons compilées par mon ministère, une surexploitation a été notée ces dernières années dans les lagons ou les régions hors lagon", s'est-il alarmé.

Selon les chiffres du ministère, le rendement maximal durable (RMD) en lagon et dans l'espace hors lagon jusqu'à 12 milles nautiques est estimé à 1.699 tonnes.

En 2020, pas moins de 606 tonnes de poisson ont été pêchées par des pêcheurs enregistrés, 650 tonnes par des pêcheurs au gros et 300 tonnes par des amateurs, soit un total de 1.556 tonnes. Ce chiffre représente 91% du RMD, ce qui est beaucoup trop pour une pêche durable, a souligné M. Maudhoo.

Le RMD est la quantité maximale de biomasse que l'on peut extraire en moyenne et à long terme d'un stock halieutique dans les conditions environnementales existantes sans affecter le processus de reproduction, selon l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO). Pour qu'un stock soit exploité au RMD, il faut ajuster l'effort de pêche et les modalités de capture au maximum de ce qui peut être produit durablement.

Dans l'archipel mauricien, les pêcheurs exploitent les lagons peu profonds limités par la barrière de corail et le plateau continental au-delà, à l'aide de grands filets, de nasses, de lignes et de harpons. Afin d'ajuster l'effort de pêche et les modalités de capture, le ministère encourage la pêche hors lagon. Il rachète les filets afin de minimiser les dégâts sur l'écosystème. Cette campagne a démarré en 1996 avec aujourd'hui une quasi-disparition de ce type de pêche.

Imprimer
58 Noter cet article:
Pas de notation

Laissez un commentaire

Ce formulaire recueille votre nom, e-mail, adresse IP et contenu afin que nous puissions garder une trace des commentaires placés sur le site Web. Pour plus d'informations consultez notre Politique de confidentialité et Conditions d'utilisation où vous obtiendrez plus d'informations sur où, comment et pourquoi nous stockons vos données.
Ajouter un commentaire

Economie - A ne pas manquer

Pas de contenu

Un problème est survenu lors du chargement du contenu.

Back To Top