Search
Search

Droits et Fiscalité

 

Droit et fiscalité en Afrique

Retrouvez l'Information juridique, ainsi que les textes du droit, de la fiscalité et les procédures de création de sociétés en Afrique

 

Actualités Juridiques

Les pays du G5 Sahel s'engagent à protéger les civils et à réduire la violence intercommunautaire

Les pays du G5 Sahel s'engagent à protéger les civils et à réduire la violence intercommunautaire

Les ministres et représentants du Burkina Faso, du Mali, de la Mauritanie, du Niger et du Tchad ont réaffirmé mercredi l'engagement de leurs gouvernements à protéger les civils, dans un contexte de lutte contre le terrorisme dans la région du Sahel, a-t-on appris de source onusienne. Réunis à Genève en marge d'une session du Comité exécutif du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), les Etats membres du G5 Sahel se sont également engagés à réduire la violence intercommunautaire, à faciliter l'accès à l'asile et à protéger les civils contre les retours forcés.

"J'encourage les gouvernements du Sahel à coordonner la mise en œuvre des conclusions et des recommandations de Bamako", a déclaré le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi, à l'ouverture de l'événement. "Le HCR sera toujours à vos côtés." Soulignant l'importance d'une approche régionale coordonnée afin de répondre aux défis humanitaires, de développement et de sécurité au Sahel, M. Grandi a exhorté les gouvernements "à préparer des engagements communs, qu'ils pourront renouveler lors du premier Forum mondial pour les réfugiés", qui se tiendra les 17 et 18 décembre.

Les 11 et 12 septembre, le gouvernement du Mali a organisé un dialogue régional sur la protection des déplacés, dans un contexte de déplacements forcés massifs avec plus de 500.000 déplacés internes au Mali, au Burkina Faso et au Niger et 138.000 Maliens réfugiés dans les pays voisins. Les conclusions de Bamako recommandent la nécessaire coordination avec les acteurs dans les domaines sécuritaire et humanitaire en vue d'assurer un accès humanitaire aux populations touchées, leur protection et une assistance adéquates.

Elles appellent aussi à faciliter l'accès, pour les personnes déplacées, aux actes d'état civil, aux documents d'identité et à la nationalité, indispensables pour prévenir l'apatridie et accéder à l'éducation, à l'emploi, au logement ou aux soins.

Imprimer
472 Noter cet article:
Pas de notation

Laissez un commentaire

Nom:
Email:
Commentaire:
Ajouter un commentaire

Nom:
Email:
Objet:
Message:
x

Annuaires - A LA UNE!

Textes de lois et codes

Copyright 2019 Afrique Plus Conditions d'utilisation Déclaration de confidentialité
Back To Top