Search
Search

Droits et Fiscalité

 

Droit et fiscalité en Afrique

Retrouvez l'Information juridique, ainsi que les textes du droit, de la fiscalité et les procédures de création de sociétés en Afrique

 

Actualités Juridiques

Burkina Faso: le président Kaboré condamne la mort de 11 détenus dans les locaux de la police

Burkina Faso: le président Kaboré condamne la mort de 11 détenus dans les locaux de la police

Le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré a condamné, jeudi, la mort de 11 détenus dans les locaux de la police anti-drogue dans la nuit de dimanche à lundi, soulignant que ce sont des choses qui ne peuvent pas rester dans l'impunité. "Ce sont des choses qui sont inacceptables et qui ne peuvent pas rester dans l'impunité", a déclaré M. Kaboré alors qu'il présidait une cérémonie de sortie d'une promotion de policiers.

"J'ai instruit que la chaîne de commandement de ce service soit suspendue, en attendant que la police judiciaire fasse son travail et que nous voyions les mesures à prendre à l'issue du constat des médecins légistes", a-t-il ajouté. La directrice de la Police judiciaire a été suspendue et le chef de la Division unité anti-drogue de la police nationale relevé de ses fonctions, suite à ce drame, a annoncé jeudi le gouvernement burkinabè dans un communiqué officiel.

Outre l'enquête ouverte par le Procureur du Faso près le Tribunal de grande instance de Ouagadougou, les autorités ont adressé des demandes d'explication aux agents de police en service lors de ce drame, selon la même source. Saluant ces mesures prises par le gouvernement, l'opposition politique a souligné de son côté que "ce drame traduit l'échec de la politique judiciaire et carcérale au Burkina Faso". Le syndicat de police, l'Union nationale de la police du Burkina Faso (UNAPOL) a indiqué que les conditions de détention "délétères" pourraient être à l'origine de la mort des 11 détenus.

"C'est pourquoi l'Opposition politique exige le jugement de ce crime et la prise de sanctions exemplaires à l'encontre, non seulement de ceux qui ont commis une faute professionnelle, mais aussi des autorités politiques dont la responsabilité est engagée", a réagi le chef de file de l'Opposition politique Zéphirin Diabré. Le Burkina Faso, de par sa situation géographique, est une zone de transit des drogues dures (la cocaïne notamment), et de consommation des drogues dites douces (chanvre indien, amphétamines), selon les spécialistes. Le pays fait face à une surpopulation carcérale, selon les défenseurs des droits de l'homme.

Imprimer
421 Noter cet article:
Pas de notation

Laissez un commentaire

Nom:
Email:
Commentaire:
Ajouter un commentaire

Nom:
Email:
Objet:
Message:
x

Annuaires - A LA UNE!

Textes de lois et codes

Copyright 2019 Afrique Plus Conditions d'utilisation Déclaration de confidentialité
Back To Top