Search
Search

Afrique Plus - Actualité et informations sur l'Afrique et le monde.

 

 

Rechercher un article !

Actualités - Afrique Plus

Djibouti: étude sur les transferts de fonds pour un investissement productif de la diaspora

Djibouti: étude sur les transferts de fonds pour un investissement productif de la diaspora

L'Organisation internationale pour les migrations (OIM) a lancé lundi à Djibouti une étude sur les transferts de fonds pour un investissement productif de la diaspora djiboutienne. Réalisée en collaboration avec le ministère djiboutien des Affaires étrangères, cette étude vise à apporter des solutions concrètes, aussi bien en termes d'identification et de ciblage de la diaspora qu'en termes de réflexions stratégiques sur la mobilisation de ses fonds pour des projets d'investissements à Djibouti.

Financé par l'ACP-EU Migration Action (organisation de l'action migratoire entre l'Afrique, les Caraïbes, le Pacifique et Union Européenne), le projet prévoit la conception et la mise en œuvre d'une stratégie d'information et de communication avec la diaspora pour plus de proximité avec la mère-patrie et une meilleure capitalisation des ressources et des compétences. L'étude qui préconise la création d'un conseil supérieur de la diaspora djiboutienne, propose également la mise en place d'une plateforme de communication avec cette dernière et le développement d'un système d'information intégré.

Le document de l'OIM appelle enfin au renforcement des capacités de la direction des affaires juridiques et consulaires, et à l'instauration de mécanismes de coordination. Sur le plan technique concernant les transferts de fonds, l'étude a mis en lumière la nécessité de développer des procédures de remontée de l'information auprès de la diaspora et le partage des données sur les transferts de fonds à Djibouti, ainsi que l'amélioration de la transparence des coûts des transferts de fonds et le renforcement de la concurrence entre les sociétés de transferts pour l'émergence de dispositifs de transferts alternatifs (plateformes de transferts en ligne et M-banking).

Afin de mettre à profit les avantages que les migrants peuvent apporter au développement de leur pays d'origine, Djibouti a affiché clairement ces dernières années son souhait d'institutionnaliser sa collaboration avec sa diaspora en élaborant une stratégie de mobilisation de celle-ci. Avec le concours de l'OIM, le pays s'est doté également depuis le 16 juin dernier d'une stratégie nationale de migration du travail composée d'une note conceptuelle et d'un plan d'action qui ambitionne d'être une réponse adaptée aux problèmes de migration du travail à Djibouti.

Toujours dans ce même registre, pour renforcer le rôle des Djiboutiens de l'étranger dans le développement du pays, le gouvernement djiboutien a institué depuis 2017 une journée de la diaspora qui est célébrée le 21 décembre de chaque année. Selon l'OIM, depuis les années 1980, Djibouti a connu une augmentation des flux d'émigration de ses ressortissants. L'agence onusienne estime que la diaspora djiboutienne compte aujourd'hui environ 50.000 personnes, qui résident pour l'essentiel en Europe et en Amérique du Nord.

Imprimer
1616 Noter cet article:
Pas de notation

Laissez un commentaire

Nom:
Email:
Commentaire:
Ajouter un commentaire

Nom:
Email:
Objet:
Message:
x
Back To Top