Search
× Search
jeudi 11 août 2022
ActualitéAfrique

Actualité Africaine, des Caraïbes et de sa diaspora

Toute l'actualité en temps réel de l'Afrique et sa diaspora: Informations, cultures, technologie, innovation et divertissements

ACTUALITE AFRIQUE, CARAÏBES ET DIASPORA:
TAM-TAM D'ICI,
TAM-TAM DE LA-BAS.

On dit quoi ? Koman i lé ? So, what’s new ? C'est comment ? Maguifi ? ma aljadid (ما الجديد) ? ...
Prenez des nouvelles, Donnez des nouvelles !
Afriqueplus vous sert de relais.

Turquie: Le président promet une nouvelle baisse des taux d'intérêt malgré l'inflation la plus élevée depuis 24 ans
SA

Turquie: Le président promet une nouvelle baisse des taux d'intérêt malgré l'inflation la plus élevée depuis 24 ans

La Turquie continuera d'abaisser ses taux d'intérêt plutôt que de les augmenter, a annoncé lundi le président turc Recep Tayyip Erdogan, dans un contexte d'inquiétudes croissantes face à une inflation à son plus haut dans le pays depuis 24 ans. Défendant l'assouplissement de sa politique monétaire, M. Erdogan a déclaré à la presse après une réunion de cabinet que le gouvernement mettrait en œuvre son propre programme économique, qui sera un programme "authentique".

La Turquie est un pays "indépendant" capable de déterminer et de défendre ses propres priorités politiques et sécuritaires, et un pays "fort" capable de mettre en œuvre ses propres programmes économiques et sociaux, a-t-il affirmé. "Ceux qui profitent du triangle du taux de change, de l'intérêt et de l'inflation ne comprennent pas notre stratégie de croissance par l'investissement, l'emploi, la production et l'excédent de la balance courante", a noté le président turc.

M. Erdogan a estimé que le "véritable problème" était le coût de la vie, et non l'inflation. "L'inflation est-elle un problème ? Oui, c'est un problème. Mais est-elle à elle seule la cause principale des problèmes de la Turquie ? Si c'était le cas, notre pays aurait déjà résolu tous ses problèmes grâce aux programmes anti-inflation mis en place à d'innombrables reprises dans le passé", a-t-il expliqué. Lundi, peu après les propos de M. Erdogan, la livre turque est tombée à 16,59 face au dollar américain, soit une dépréciation de plus de 20 % cette année.

La livre avait déjà perdu plus de 40 % de sa valeur en 2021, la banque centrale turque ayant réduit son taux directeur de 500 points de base, le faisant passer de 19 % en septembre à 14 % en décembre, et ce malgré une inflation élevée. Elle a maintenu le même taux depuis cette date.

Imprimer
364 Noter cet article:
Pas de notation

Laissez un commentaire

Ce formulaire recueille votre nom, e-mail, adresse IP et contenu afin que nous puissions garder une trace des commentaires placés sur le site Web. Pour plus d'informations consultez notre Politique de confidentialité et Conditions d'utilisation où vous obtiendrez plus d'informations sur où, comment et pourquoi nous stockons vos données.
Ajouter un commentaire

Les plus lus

Pas de contenu

Un problème est survenu lors du chargement du contenu.

Pays

Back To Top