Search
× Search
mardi 5 juillet 2022
ActualitéAfrique

Actualité Africaine, des Caraïbes et de sa diaspora

Toute l'actualité en temps réel de l'Afrique et sa diaspora: Informations, cultures, technologie, innovation et divertissements

ACTUALITE AFRIQUE, CARAÏBES ET DIASPORA:
TAM-TAM D'ICI,
TAM-TAM DE LA-BAS.

On dit quoi ? Koman i lé ? So, what’s new ? C'est comment ? Maguifi ? ma aljadid (ما الجديد) ? ...
Prenez des nouvelles, Donnez des nouvelles !
Afriqueplus vous sert de relais.

Quatre chefs d'Etat africains attendus en RDC pour un sommet sur la région des Grands Lacs

Quatre chefs d'Etat africains attendus en RDC pour un sommet sur la région des Grands Lacs

Sécurité

Au moins quatre chefs d'Etat africains sont attendus mercredi pour prendre part ce jeudi au 10e sommet des pays signataires de l'accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération pour la République Démocratique du Congo (RDC) et la région des Grands Lacs.

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa, le président centrafricain Faustin-Archange Touadera, le président burundais Evariste Ndayishimiye, et le président ougandais Yoweri Museveni, assisteront au 10e sommet du Mécanisme régional de suivi (MRS) de l'accord-cadre, selon les médias locaux citant des sources officielles. Lors de cette réunion de haut niveau, des chefs d'Etat du MRS de l'accord-cadre vont évaluer les progrès et les problèmes dans la mise en œuvre de l'accord signé il y a neuf ans, avec des engagements fermes pour s'attaquer aux causes profondes de l'instabilité en RDC et dans la région, l'une des régions en proie au chaos dans le monde.

Cette réunion de haut niveau sera également assistée par le secrétaire général adjoint de l'ONU chargé des opérations de maintien de la paix, Jean-Pierre Lacroix, en remplacement du secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres, qui a annulé lundi sa visite en RDC.

Au cours de ce sommet, l'Ouganda devra passer la présidence du MRS de l'accord-cadre à la RDC. La situation humanitaire continue de se détériorer en RDC, en particulier dans les provinces de l'est, compte tenu de la situation sécuritaire volatile. Le nombre des attaques contre les civils, dont les déplacés, a augmenté cette dernière année, en particulier dans les provinces de l'Ituri et du Nord-Kivu.

Imprimer
973 Noter cet article:
Pas de notation

Laissez un commentaire

Ce formulaire recueille votre nom, e-mail, adresse IP et contenu afin que nous puissions garder une trace des commentaires placés sur le site Web. Pour plus d'informations consultez notre Politique de confidentialité et Conditions d'utilisation où vous obtiendrez plus d'informations sur où, comment et pourquoi nous stockons vos données.
Ajouter un commentaire

Les plus lus

Pas de contenu

Un problème est survenu lors du chargement du contenu.

A la Une

Pas de contenu

Un problème est survenu lors du chargement du contenu.

Pays

Back To Top