Search
× Search
jeudi 29 février 2024
ActualitéAfrique

Actualité Africaine, des Caraïbes et de sa diaspora

Toute l'actualité Multimédia en temps réel de l'Afrique et sa diaspora: Informations, arts, cultures, santé, éducation, tourisme, technologie, innovation et divertissements ...

ACTUALITE AFRIQUE, CARAÏBES ET DIASPORA:
TAM-TAM D'ICI,
TAM-TAM DE LA-BAS.

On dit quoi ? Koman i lé ? So, what’s new ? C'est comment ? Maguifi ? ma aljadid (ما الجديد) ? ...
Prenez des nouvelles, Donnez des nouvelles !
Afriqueplus vous sert de relais.

Ouverture de la 18e Foire internationale de Lomé au Togo

Ouverture de la 18e Foire internationale de Lomé au Togo

La 18e édition de la Foire internationale de Lomé (FIL), un des grands rendez-vous commerciaux en Afrique de l'Ouest, s'est ouverte jeudi avec la participation de 1148 exposants venus de 22 pays d'Afrique, d'Asie et d'Europe. Sous le thème "Connecter les marchés pour une forte croissance des échanges commerciaux", elle regroupe pour douze jours des acteurs des secteurs de l'agriculture, de l'agro-business, de l'énergie, de l'industrie, des bâtiments et travaux publics (BTP), du commerce, du tourisme et de l'électronique.

Dans son discours d'ouverture, la ministre du Commerce, de l'Artisanat et de la Consommation locale, Rose Kayi Mivedor, a indiqué que le thème de cette édition cadrait parfaitement avec la vision des autorités togolaises à l'endroit des opérateurs économiques sur les opportunités qu'offre le Togo. "Des innovations ont permis à la FIL de résister au temps", a-t-elle rappelé, estimant que l'ouverture de la 18e édition de la foire était une étape de franchissement dans les activités économiques au Togo.

Alexandre de Souza, directeur général du Centre togolais des expositions et foires (CETEF) qui organise la foire, a jugé que la FIL devait évoluer pour devenir "un véritable hub commercial, un centre d'échanges international, un maillon fort de l'écosystème économique capable de doper les alliances rentables entre les opérateurs économiques du Togo et leurs homologues des autres pays". Nènè Camara, présidente de l'Association des Jeunes et Amis pour une Guinée émergente, est arrivée avec les pagnes indigo typiques de son pays.

Elle a dit croire que la 18e FIL devrait permettre de nouer des partenariats solides pour cette spécialité de la Guinée. Sore Harouna, bijoutier fondeur venu de Ouagadougou, au Burkina Faso, se félicite de représenter son pays avec une délégation de jeunes qui s'impatientent d'exposer le savoir-faire de l'artisanat burkinabé. "Le voyage pour arriver au Togo a été plus paisible que des années auparavant, grâce à l'évolution positive dans notre pays", s'est-il réjoui, très confiant devant son stand d'une variété de bijoux et divers œuvres d'art en argent, en bronze et en cuivre massifs. (Source: Xinhua)

Imprimer
1349 Noter cet article:
4.0

Laissez un commentaire

Ce formulaire recueille votre nom, e-mail, adresse IP et contenu afin que nous puissions garder une trace des commentaires placés sur le site Web. Pour plus d'informations consultez notre Politique de confidentialité et Conditions d'utilisation où vous obtiendrez plus d'informations sur où, comment et pourquoi nous stockons vos données.
Ajouter un commentaire

Les plus lus

Pas de contenu

Un problème est survenu lors du chargement du contenu.

A la Une

Pays

Back To Top