Search
× Search
mardi 5 juillet 2022
ActualitéAfrique

Actualité Africaine, des Caraïbes et de sa diaspora

Toute l'actualité en temps réel de l'Afrique et sa diaspora: Informations, cultures, technologie, innovation et divertissements

ACTUALITE AFRIQUE, CARAÏBES ET DIASPORA:
TAM-TAM D'ICI,
TAM-TAM DE LA-BAS.

On dit quoi ? Koman i lé ? So, what’s new ? C'est comment ? Maguifi ? ma aljadid (ما الجديد) ? ...
Prenez des nouvelles, Donnez des nouvelles !
Afriqueplus vous sert de relais.

Michelle Bachelet préoccupée par les meurtres d'Afro-Américains
SA

Michelle Bachelet préoccupée par les meurtres d'Afro-Américains

Les gens d'origine africaine sont souvent victimes des forces de l'ordre en nombre disproportionné dans de nombreux pays, notamment aux Etats-Unis, a affirmé mardi la Haute-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Michelle Bachelet. Dans son rapport annuel à la 49e session du Conseil des droits de l'homme, Mme Bachelet a affirmé qu'aux Etats-Unis, les groupes de la société civile ont avancé le chiffre de 266 meurtres de personnes d'origine africaine par la police en 2021.

Cela signifie qu'elles sont "presque trois fois plus susceptibles d'être tuées par la police que les personnes blanches", a dit Mme Bachelet, ajoutant : "D'autres recherches suggèrent que ce chiffre pourrait être encore plus élevé." "Je demande instamment aux autorités nationales -- dans toutes les régions du monde -- de veiller à ce que les responsabilités soient rapidement et efficacement établies pour les décès imputables aux forces de l'ordre", a-t-elle ajouté.

Ces dernières années, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a reçu des rapports indiquant que des disparités raciales persistent dans l'ensemble du système judiciaire pénal des Etats-Unis. Par exemple, George Floyd, un Afro-Américain, est mort après qu'un policier de Minneapolis a posé un genou sur son cou pendant plus de huit minutes en mai 2020, ce qui a rapidement déclenché des protestations contre le racisme et la brutalité policière à travers les Etats-Unis et même le monde.

"Les vies noires ne comptent pas aux Etats-Unis d'Amérique", a dit le frère de George Floyd, Philonise Floyd, lors d'un débat d'urgence organisé par le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies peu après la mort de George Floyd.

Imprimer
254 Noter cet article:
Pas de notation

Laissez un commentaire

Ce formulaire recueille votre nom, e-mail, adresse IP et contenu afin que nous puissions garder une trace des commentaires placés sur le site Web. Pour plus d'informations consultez notre Politique de confidentialité et Conditions d'utilisation où vous obtiendrez plus d'informations sur où, comment et pourquoi nous stockons vos données.
Ajouter un commentaire

Les plus lus

Pas de contenu

Un problème est survenu lors du chargement du contenu.

A la Une

Pas de contenu

Un problème est survenu lors du chargement du contenu.

Pays

Back To Top