Search
× Search
mercredi 17 août 2022
ActualitéAfrique

Actualité Africaine, des Caraïbes et de sa diaspora

Toute l'actualité en temps réel de l'Afrique et sa diaspora: Informations, cultures, technologie, innovation et divertissements

ACTUALITE AFRIQUE, CARAÏBES ET DIASPORA:
TAM-TAM D'ICI,
TAM-TAM DE LA-BAS.

On dit quoi ? Koman i lé ? So, what’s new ? C'est comment ? Maguifi ? ma aljadid (ما الجديد) ? ...
Prenez des nouvelles, Donnez des nouvelles !
Afriqueplus vous sert de relais.

Le président nigérian appelle à une collaboration plus étroite pour relever les défis économiques en Afrique de l'Ouest

Le président nigérian appelle à une collaboration plus étroite pour relever les défis économiques en Afrique de l'Ouest

Le président nigérian Muhammadu Buhari a appelé mardi les dirigeants des institutions bancaires d'Afrique de l'Ouest à forger une collaboration plus étroite pour relever les défis économiques auxquels la région est confrontée. Alors qu'il recevait une délégation de l'Association des banquiers d'Afrique de l'Ouest (WABA), menée par son président Thierno Seydou Nourou Sy, M. Buhari a déclaré que la région devait trouver un terrain d'entente pour remédier au problème de l'accès limité aux services financiers et discuter de la reprise post-pandémique.

Le dirigeant nigérian a indiqué à la WABA - une association fondée en 1981 et regroupant plus de 250 banques commerciales et 15 institutions d'Afrique de l'Ouest - que les pays africains avaient "commercé entre eux sans aucun système formalisé ou structuré pendant des siècles". Au fil du temps, le commerce mondial est cependant devenu plus complexe et plus organisé, a-t-il noté. M. Buhari s'est déclaré convaincu que la mise en place de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA) constituerait un tournant dans la façon dont les pays africains commercent entre eux.

"Plus important encore, nous tournerons une page en faisant en sorte d'approfondir et d'étendre nos capacités industrielles, tout en veillant à exporter une moindre part des ressources dont nous jouissons sous forme primaire ou brute, et à convertir une plus grande partie de ces ressources en produits finis" a-t-il affirmé, ajoutant que cela permettrait aux économies africaines de bénéficier des revenus supplémentaires liés à la valeur ajoutée des produits finis exportés.

Imprimer
472 Noter cet article:
Pas de notation

Laissez un commentaire

Ce formulaire recueille votre nom, e-mail, adresse IP et contenu afin que nous puissions garder une trace des commentaires placés sur le site Web. Pour plus d'informations consultez notre Politique de confidentialité et Conditions d'utilisation où vous obtiendrez plus d'informations sur où, comment et pourquoi nous stockons vos données.
Ajouter un commentaire

Les plus lus

Pas de contenu

Un problème est survenu lors du chargement du contenu.

A la Une

Pas de contenu

Un problème est survenu lors du chargement du contenu.

Pays

Back To Top