Search
× Search
vendredi 1 juillet 2022
ActualitéAfrique

Actualité Africaine, des Caraïbes et de sa diaspora

Toute l'actualité en temps réel de l'Afrique et sa diaspora: Informations, cultures, technologie, innovation et divertissements

ACTUALITE AFRIQUE, CARAÏBES ET DIASPORA:
TAM-TAM D'ICI,
TAM-TAM DE LA-BAS.

On dit quoi ? Koman i lé ? So, what’s new ? C'est comment ? Maguifi ? ma aljadid (ما الجديد) ? ...
Prenez des nouvelles, Donnez des nouvelles !
Afriqueplus vous sert de relais.

Le commerce sino-africain atteint un sommet en 2021, montrant la résilience sur fond de pandémie

Le commerce sino-africain atteint un sommet en 2021, montrant la résilience sur fond de pandémie

Le commerce entre la Chine et l'Afrique a échappé à la tendance à la baisse de l'économie mondiale, et des analystes estiment qu'il a contribué à la résilience de l'économie africaine face aux défis de la pandémie de la Covid-19.

La Chine reste le plus grand partenaire commercial de l'Afrique pour la douzième année consécutive. Selon les dernières données de l'Administration générale des douanes de la Chine, le volume total du commerce Chine-Afrique de l'année 2021 s'élève à 254,3 milliards de dollars, soit 35,3% de plus par rapport à l'année précédente, avec 105,9 milliards de dollars d'exportations de marchandises de l'Afrique vers la Chine, soit une progression de 43,7% sur un an.

La Chine demeure le plus grand investisseur en Afrique depuis la dernière décennie, selon un nouveau rapport publié en février par Swiss-African Business Circle. Les Etats-Unis constituent le deuxième plus grand investisseur sur le continent africain, suivis par la France et la Turquie, qui occupent respectivement la troisième et la quatrième place. La performance globale de l'Afrique sur le commerce extérieur en 2021 a été assez forte.

Selon les statistiques publiées en novembre par la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED), les importations et exportations de marchandises de l'Afrique ont augmenté respectivement de 31% et de 40% au troisième trimestre de 2021. La CNUCED estime que la reprise de l'économie africaine en 2021 est principalement due à l'amélioration de la conjoncture extérieure, en particulier au soutien actif de la Chine et d'autres marchés qui ont renforcé la capacité d'exportation de l'Afrique, la hausse des prix des produits de base ayant également contribué à la croissance du commerce du continent.

Au cours des dix dernières années, la Chine a créé en moyenne 18.562 emplois par an en Afrique avec une courbe de l'évolution annuelle montante, selon le rapport du Swiss-African Business Circle. Par exemple, la Chine a continué d'aider le Zimbabwe à développer ses infrastructures, y compris dans les domaines de la télécommunication, de l'énergie et de l'agriculture. Parmi les principaux projets figurent l'extension de la centrale thermique de Hwange, l'extension de l'aéroport international Robert Gabriel Mugabe, ainsi que le nouveau bâtiment du Parlement. L'Afrique du Sud est un partenaire commercial important de la Chine, le commerce bilatéral représentant plus d'un cinquième du commerce Chine-Afrique.

En 2021, le volume total du commerce entre les deux pays a atteint 54,35 milliards de dollars, avec une croissance annuelle de 50,7%. La même année, les investissements chinois en Afrique du Sud ont atteint 280 millions de dollars, dont 130 millions de dollars d'investissements non financiers et 150 millions de dollars d'investissements financiers.

"A l'heure actuelle, les pays à travers le monde font encore face aux deux tâches ardues de la prévention et du contrôle de l'épidémie et de la reprise économique. Le développement de haute qualité de l'économie chinoise a donné l'impulsion et la confiance à la reprise économique du monde et de l'Afrique", a déclaré Chen Mingjian, ambassadrice de Chine en Tanzanie. Selon le Fonds monétaire international (FMI), le Produit intérieur brut (PIB) de la Chine représentait 18% de l'économie mondiale en 2021, et sa contribution au développement économique mondial augmente d'année en année.

Dans le même temps, la croissance économique stable de la Chine apporte aussi plus d'opportunités de développement pour stimuler la reprise économique des pays africains. "En 2021, par rapport à l'année précédente, les exportations de l'Ethiopie vers la Chine ont augmenté de 8% ; les nouveaux investissements directs étrangers (IDE) des entreprises chinoises en Ethiopie ont augmenté de 346% ; la valeur des nouveaux projets signés par les entreprises chinoises en Ethiopie a connu une croissance de 25%", a indiqué Zhao Zhiyuan, ambassadeur de Chine en Ethiopie.

Le Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA) et l'Initiative "la Ceinture et la Route" (ICR) ont joué un rôle clé dans la coopération sino-africaine. Selon un rapport de l'Africa Policy Institute, un groupe de réflexion panafricain, depuis que l'ICR a été lancée en 2013, la Chine soutient des projets d'infrastructure moderne tels que les chemins de fer, les routes, les ports, les barrages, les industries et la connectivité digitale, ce qui injecte une vitalité au développement du Kenya.

"En moins d'une décennie, le Kenya se dote d'un tout nouveau chemin de fer à écartement standard (SGR) moderne de 670 kilomètres reliant le port de Mombasa et le port sec de Naivasha", indique le rapport intitulé "Prospérité partagée : le suivi de l'Initiative 'la Ceinture et la Route au Kenya, 2018-2021". "Le FCSA, créé en 2000, est une continuation et un condensé de l'amitié sino-africaine et offre une garantie pour les relations sino-africaines de haut niveau dans le nouveau siècle", a déclaré Humphrey Moshi, directeur du Centre d'études chinoises de l'Université de Dar es-Salam.

"Depuis 2000, avec l'orientation du FCSA, la coopération sino-africaine a donné des résultats plus fructueux. En 2019, le stock d'investissements directs de la Chine en Afrique a atteint 49,1 milliards de dollars, soit une multiplication par près de 100 depuis 2000", a-t-il déclaré. La Chine a aidé l'Afrique à construire le Centre de conférence de l'Union africaine, le chemin de fer Addis-Abeba-Djibouti, le chemin de fer Mombasa-Nairobi et d'autres projets d'infrastructure à grande échelle, et a mené une coopération étroite avec l'Afrique dans les domaines de la science, de l'éducation, de la culture, de la santé et bien d'autres.

La coopération sino-africaine a donné des résultats tangibles et a grandement contribué aux efforts des pays africains pour réduire la pauvreté, améliorer l'environnement des investissements, relever le niveau d'industrialisation et promouvoir le développement économique. "Malgré les difficultés, la Chine et l'Afrique ont fait des progrès encourageants dans la discussion des mesures pratiques pour lutter contre l'épidémie et rétablir le développement économique dans le cadre du FCSA.

Cela montre une fois de plus que la coopération sino-africaine va dans la bonne direction et a fait des efforts solides pour aider l'Afrique à atteindre un développement durable", a déclaré M. Moshi.

Imprimer
1096 Noter cet article:
Pas de notation

Laissez un commentaire

Ce formulaire recueille votre nom, e-mail, adresse IP et contenu afin que nous puissions garder une trace des commentaires placés sur le site Web. Pour plus d'informations consultez notre Politique de confidentialité et Conditions d'utilisation où vous obtiendrez plus d'informations sur où, comment et pourquoi nous stockons vos données.
Ajouter un commentaire

Les plus lus

Pas de contenu

Un problème est survenu lors du chargement du contenu.

A la Une

Pas de contenu

Un problème est survenu lors du chargement du contenu.

Pays

Back To Top