Search
× Search
lundi 28 novembre 2022
ActualitéAfrique

Actualité Africaine, des Caraïbes et de sa diaspora

Toute l'actualité en temps réel de l'Afrique et sa diaspora: Informations, arts, cultures, santé, éducation, tourisme, technologie, innovation et divertissements ...

ACTUALITE AFRIQUE, CARAÏBES ET DIASPORA:
TAM-TAM D'ICI,
TAM-TAM DE LA-BAS.

On dit quoi ? Koman i lé ? So, what’s new ? C'est comment ? Maguifi ? ma aljadid (ما الجديد) ? ...
Prenez des nouvelles, Donnez des nouvelles !
Afriqueplus vous sert de relais.

La Turquie n'autorisera pas l'entrée de démineurs étrangers en mer Noire
SA

La Turquie n'autorisera pas l'entrée de démineurs étrangers en mer Noire

Crise Ukrainienne

Le ministre turc de la Défense, Hulusi Akar, a déclaré lundi qu'il n'autoriserait aucun navire de déminage étranger à entrer en mer Noire pour désactiver des mines à la dérive qui se seraient détachées de leurs câbles d'ancrage à proximité de ports ukrainiens. La Turquie a pris cette décision en accord avec les clauses de la Convention de Montreux, a indiqué le quotidien national Milliyet en citant les propos du ministre.

Le pays accorde de l'importance à la pleine mise en œuvre de la convention car elle est primordiale non seulement pour Ankara mais pour tous les pays bordant la mer Noire, a affirmé M. Akar, ajoutant que la Turquie préfère que l'équilibre autour de cette mer ne soit pas "perturbé". Au cours des dernières semaines, la Turquie a détecté au moins trois mines dans les eaux du détroit du Bosphore, qui relie la mer Noire à la mer de Marmara.

La Marine ukrainienne a déployé des mines près des ports d'Odessa, d'Otchakov, de Tchernomorsk et de Ioujny depuis le début de "l'opération militaire spéciale" russe, a précisé le Service fédéral de sécurité de Russie en mars. Selon le service, des tempêtes ont rompu les câbles d'ancrage de quelque 420 mines et celles-ci, qui flottent dans l'ouest de la mer Noire, pourraient dériver vers le Bosphore et la mer Méditerranée en raison des vents et courants marins. Pour sa part, la partie ukrainienne a démenti ces allégations en les qualifiant de désinformation.

Le 28 février, la Turquie a assuré qu'elle appliquerait la Convention de Montreux dans la mer Noire en vue d'empêcher une escalade du conflit en cours entre la Russie et l'Ukraine. Ankara a averti les navires de guerre des pays bordant ou non la mer Noire qu'en vertu de la convention, ils ne devaient pas traverser les détroits du Bosphore et des Dardanelles.

Imprimer
795 Noter cet article:
Pas de notation

Laissez un commentaire

Ce formulaire recueille votre nom, e-mail, adresse IP et contenu afin que nous puissions garder une trace des commentaires placés sur le site Web. Pour plus d'informations consultez notre Politique de confidentialité et Conditions d'utilisation où vous obtiendrez plus d'informations sur où, comment et pourquoi nous stockons vos données.
Ajouter un commentaire

Rechercher un article !

Les plus lus

Pas de contenu

Un problème est survenu lors du chargement du contenu.

A la Une

Pas de contenu

Un problème est survenu lors du chargement du contenu.

Pays

Back To Top