Search
× Search
vendredi 9 décembre 2022
ActualitéAfrique

Actualité Africaine, des Caraïbes et de sa diaspora

Toute l'actualité Multimédia en temps réel de l'Afrique et sa diaspora: Informations, arts, cultures, santé, éducation, tourisme, technologie, innovation et divertissements ...

ACTUALITE AFRIQUE, CARAÏBES ET DIASPORA:
TAM-TAM D'ICI,
TAM-TAM DE LA-BAS.

On dit quoi ? Koman i lé ? So, what’s new ? C'est comment ? Maguifi ? ma aljadid (ما الجديد) ? ...
Prenez des nouvelles, Donnez des nouvelles !
Afriqueplus vous sert de relais.

La Tunisie plaide pour un partenariat mondial participatif pour préserver les océans
SA

La Tunisie plaide pour un partenariat mondial participatif pour préserver les océans

Environnement - Préservation des mers et océans

"La communauté internationale est appelée à accélérer la mise en place d'un partenariat international portant sur une démarche participative, sous la bannière de l'ONU, afin de préserver les mers et les océans", a souligné la cheffe du gouvernement tunisien, Najla Bouden, chargée par le président Kaïs Saïed de participer au sommet "One Ocean" dans la ville de Brest en France.

Cité dans un communiqué publié vendredi par la présidence du gouvernement tunisien, Mme Bouden a souligné l'importance de la tenue de ce sommet, "qui offre une plateforme d'échanges de savoir-faire sur les nombreux défis maritimes auxquels le monde est confronté, dans une tentative de trouver des solutions efficaces aux problèmes en la matière". "La mer était, depuis toujours, une partie intégrante du patrimoine culturel tunisien, un moteur principal de son économie et une importante source de revenus pour une grande partie de sa population (...) la Tunisie, comme le reste des pays de la rive sud de la Méditerranée, souffrent d'énormes pressions environnementales", a commenté la cheffe de la primature tunisienne.

Et de poursuivre que son pays (la Tunisie) "demeure l'un des pays riverains de la Méditerranée les plus touchés par le changement climatique et la perte de biodiversité". D'après elle, "les efforts nationaux ne peuvent être suffisants face au coût énorme des investissements et des innovations technologiques nécessaires pour faire de la mer une solution durable pour la relance économique". Par conséquent, a-t-elle ajouté, la réalisation de cet objectif doit nécessairement prendre en compte l'écart entre les capacités des pays ainsi que les défis auxquels sont confrontés les pays en développement".

"Ces défis deviennent de plus en plus difficiles à traiter en raison des pressions sanitaires, sociales, économiques et financières sans précédent causées par la crise sanitaire liée à la pandémie de la COVID-19", a regretté Mme Bouden. "Nous sommes parfaitement conscients quant à l'urgence de préserver nos mers : une priorité qui doit nous inciter à nous engager résolument dans la solidarité et des partenariats multilatéraux aux niveaux national, régional et international pour garantir les intérêts vitaux de tous les pays", a-t-elle souligné.

A l'ouverture des travaux de ce sommet, a fait savoir le gouvernement tunisien, Najla Bouden a été reçu par le président français, Emmanuel Macron. La cheffe du gouvernement tunisien aura d'autres rencontres, en marge de cet évènement, avec des chefs d'Etat et de gouvernement.

Imprimer
2021 Noter cet article:
Pas de notation

Laissez un commentaire

Ce formulaire recueille votre nom, e-mail, adresse IP et contenu afin que nous puissions garder une trace des commentaires placés sur le site Web. Pour plus d'informations consultez notre Politique de confidentialité et Conditions d'utilisation où vous obtiendrez plus d'informations sur où, comment et pourquoi nous stockons vos données.
Ajouter un commentaire

Rechercher un article !

Les plus lus

Pas de contenu

Un problème est survenu lors du chargement du contenu.

Pays

Back To Top