Search
× Search
mardi 5 juillet 2022
ActualitéAfrique

Actualité Africaine, des Caraïbes et de sa diaspora

Toute l'actualité en temps réel de l'Afrique et sa diaspora: Informations, cultures, technologie, innovation et divertissements

ACTUALITE AFRIQUE, CARAÏBES ET DIASPORA:
TAM-TAM D'ICI,
TAM-TAM DE LA-BAS.

On dit quoi ? Koman i lé ? So, what’s new ? C'est comment ? Maguifi ? ma aljadid (ما الجديد) ? ...
Prenez des nouvelles, Donnez des nouvelles !
Afriqueplus vous sert de relais.

France: début du procès en appel de l'ancien Premier ministre François Fillon et de son épouse Penelope
SA

France: début du procès en appel de l'ancien Premier ministre François Fillon et de son épouse Penelope

L'ancien Premier ministre français François Fillon et son épouse Penelope sont jugés en appel à partir de ce lundi dans l'affaire des soupçons d'emplois fictifs de cette dernière. Ce procès en appel du couple Fillon intervient un an et demi après la condamnation de M. Fillon à cinq ans d'emprisonnement dont deux fermes, 375.000 euros d'amende et dix ans d'inéligibilité pour détournement de fonds publics.

La justice reproche à M. Fillon et à son ex-suppléant Marc Joulaud, lui aussi de nouveau convoqué ce lundi, l'emploi "fictif ou surévalué" de Mme Fillon comme assistante parlementaire de son mari entre 1998 et 2013, prestations rémunérées 613.000 euros net soit près d'un million d'euros brut.

Le couple Fillon est également jugé pour l'emploi de deux de leurs enfants en tant qu'assistants parlementaires de leur père sénateur entre 2005 et 2007, pour une rémunération de 100.000 euros brut, ainsi que pour l'emploi de Mme Fillon comme "conseillère littéraire" en 2012 et 2013 à la Revue des deux mondes, propriété de Marc Ladreit de Lacharrière, rémunéré 135.000 euros brut. Le journal satirique français Le Canard enchaîné avait publié les premiers éléments de cette affaire le 24 janvier 2017, entraînant l'ouverture d'une enquête. M. Fillon était alors en pleine campagne présidentielle, candidat officiel du parti de droite Les Républicains. Favori des sondages, M. Fillon avait été mis en examen six semaines avant le premier tour de l'élection présidentielle, l'obligeant à se retirer.

Imprimer
1114 Noter cet article:
Pas de notation

Laissez un commentaire

Ce formulaire recueille votre nom, e-mail, adresse IP et contenu afin que nous puissions garder une trace des commentaires placés sur le site Web. Pour plus d'informations consultez notre Politique de confidentialité et Conditions d'utilisation où vous obtiendrez plus d'informations sur où, comment et pourquoi nous stockons vos données.
Ajouter un commentaire

Les plus lus

Pas de contenu

Un problème est survenu lors du chargement du contenu.

A la Une

Pas de contenu

Un problème est survenu lors du chargement du contenu.

Pays

Back To Top