Search
× Search
jeudi 30 juin 2022
ActualitéAfrique

Actualité Africaine, des Caraïbes et de sa diaspora

Toute l'actualité en temps réel de l'Afrique et sa diaspora: Informations, cultures, technologie, innovation et divertissements

ACTUALITE AFRIQUE, CARAÏBES ET DIASPORA:
TAM-TAM D'ICI,
TAM-TAM DE LA-BAS.

On dit quoi ? Koman i lé ? So, what’s new ? C'est comment ? Maguifi ? ma aljadid (ما الجديد) ? ...
Prenez des nouvelles, Donnez des nouvelles !
Afriqueplus vous sert de relais.

Coup d'Etat au Burkina Faso: la CEDEAO suspend le pays de ses instances

Coup d'Etat au Burkina Faso: la CEDEAO suspend le pays de ses instances

Coup d'Etat au Burkina Faso

La Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) a suspendu de ses instances le Burkina Faso, vendredi lors d'un sommet extraordinaire tenu en virtuel, a-t-on appris de sources concordantes. "Le sommet virtuel de la CEDEAO a décidé de l'envoi demain samedi à Ouagadougou d'une mission des chefs d'état-major des armées de l'organisation, qui sera suivie lundi d'une mission ministérielle", a rapporté l'Agence d'information du Burkina (AIB).

La même source ajoute qu'un nouveau sommet est prévu le 3 février 2022 à Accra au Ghana, en présence cette fois des chefs d'Etat de la région. A l'ouverture de ce sommet, le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, président en exercice de la CEDEAO, a déclaré que l'instabilité en Afrique de l'Ouest dépendait des développements économiques et sociaux indispensables dans la région. "La détérioration de la situation politique dans notre région devrait être un sujet de grande préoccupation pour nous tous.

A cela s'ajoute l'environnement de sécurité complexe occasionné par les attaques terroristes et les pandémies, qui nous présente une situation toxique", a déclaré Nana Akufo-Addo. Dimanche un mouvement d'humeur de l'armée a abouti à un coup d'Etat contre le régime de Roch Marc Christian Kaboré. Les putschistes ont mis en place le Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR), conduit par le lieutenant-colonel Paul Henri Sandaogo Damiba.

Jeudi soir, dans sa déclaration à la Nation, le chef de la junte avait appelé la communauté internationale à soutenir le Burkina Faso dans cette situation. Il a averti que "lorsque les conditions seront réunies selon les échéances que notre peuple aura souverainement définies, je m'engage à un retour à une vie constitutionnelle normale", a-t-il dit.

Imprimer
1541 Noter cet article:
Pas de notation

Laissez un commentaire

Ce formulaire recueille votre nom, e-mail, adresse IP et contenu afin que nous puissions garder une trace des commentaires placés sur le site Web. Pour plus d'informations consultez notre Politique de confidentialité et Conditions d'utilisation où vous obtiendrez plus d'informations sur où, comment et pourquoi nous stockons vos données.
Ajouter un commentaire

Les plus lus

Pas de contenu

Un problème est survenu lors du chargement du contenu.

Pays

Back To Top