Search
× Search
jeudi 30 juin 2022
ActualitéAfrique

Actualité Africaine, des Caraïbes et de sa diaspora

Toute l'actualité en temps réel de l'Afrique et sa diaspora: Informations, cultures, technologie, innovation et divertissements

ACTUALITE AFRIQUE, CARAÏBES ET DIASPORA:
TAM-TAM D'ICI,
TAM-TAM DE LA-BAS.

On dit quoi ? Koman i lé ? So, what’s new ? C'est comment ? Maguifi ? ma aljadid (ما الجديد) ? ...
Prenez des nouvelles, Donnez des nouvelles !
Afriqueplus vous sert de relais.

Afrique du Sud: Forte hausse du commerce électronique du fait de l'épidémie de Covid-19

Afrique du Sud: Forte hausse du commerce électronique du fait de l'épidémie de Covid-19

Le marché sud-africain du commerce électronique en ligne est actuellement estimé à un peu moins de 200 milliards de rands (13,3 milliards de dollars) par an, contre 90 milliards de rands (6 milliards de dollars) en 2019 et 142 milliards de rands (9,45 milliards de dollars) en 2020, a annoncé lundi la First National Bank (FNB). Selon la FNB, même si le commerce électronique s'est développé au cours de la dernière décennie, l'épidémie de Covid-19 l'a accéléré.

Avant la Covid-19, le commerce électronique représentait 8 % des dépenses totales de paiement par carte dans l'espace de vente au détail et 35 % des dépenses de voyage et d'hébergement. "Le commerce électronique a déjà dépassé nos estimations prudentes initialement publiées au plus fort de la pandémie, et il est clairement bien établi", a déclaré Thokozani Dlamini, PDG de FNB Merchant Services, ajoutant que "nous pouvons nous attendre à ce que le commerce électronique poursuive sa forte croissance à moyen terme. Un résultat intéressant du passage au commerce électronique a été la compétitivité croissante des petits détaillants indépendants".

Selon M. Dlamini, la FNB s'attend à ce que le marché du commerce électronique en Afrique du Sud atteigne plus de 400 milliards de rands d'ici 2025 grâce à plus d'un milliard de transactions par an. Notant aussi qu'avant de vendre des téléviseurs, des ensembles de salle à manger, des équipements de cuisine, des ensembles de salon, certains préfèrent avoir une idée du produit, il a exhorté les détaillants à "se concentrer sur leur stratégie de vente au détail omnicanale".

"La capacité à reconnaître que le lèche-vitrine est en train de migrer vers les achats électroniques dictera le développement futur de la vente au détail. Les entreprises qui proposeront la meilleure expérience en ligne soutenue par des tarifs connaîtront le plus de succès. Le commerce électronique doit être considéré comme une extension naturelle de l'expérience d'achat du consommateur. Le commerce électronique n'est pas une offre statique, les entreprises doivent surveiller en permanence la dynamique de la demande des consommateurs et réagir rapidement pour rester pertinentes. Les détaillants ne doivent pas espérer simplement reproduire leur stratégie de commercialisation dans des magasins physiques sur leur site Internet", a-t-il conclu.

Imprimer
723 Noter cet article:
Pas de notation

Laissez un commentaire

Ce formulaire recueille votre nom, e-mail, adresse IP et contenu afin que nous puissions garder une trace des commentaires placés sur le site Web. Pour plus d'informations consultez notre Politique de confidentialité et Conditions d'utilisation où vous obtiendrez plus d'informations sur où, comment et pourquoi nous stockons vos données.
Ajouter un commentaire

Les plus lus

Pas de contenu

Un problème est survenu lors du chargement du contenu.

Pays

Back To Top