Search
× Search
lundi 28 novembre 2022
ActualitéAfrique

Actualité Africaine, des Caraïbes et de sa diaspora

Toute l'actualité Multimédia en temps réel de l'Afrique et sa diaspora: Informations, arts, cultures, santé, éducation, tourisme, technologie, innovation et divertissements ...

ACTUALITE AFRIQUE, CARAÏBES ET DIASPORA:
TAM-TAM D'ICI,
TAM-TAM DE LA-BAS.

On dit quoi ? Koman i lé ? So, what’s new ? C'est comment ? Maguifi ? ma aljadid (ما الجديد) ? ...
Prenez des nouvelles, Donnez des nouvelles !
Afriqueplus vous sert de relais.

Affaire "49 soldats ivoiriens interpellés": le Mali ouvert à la médiation togolaise
SA

Affaire "49 soldats ivoiriens interpellés": le Mali ouvert à la médiation togolaise

La question des 49 militaires arrêtés à l'aéroport de Bamako, le 10 juillet dernier, a été abordée lors d'un entretien entre le président de transition malien Assimi Goïta et le ministre togolais des Affaires étrangères Robert Dussey, en visite de travail et d'amitié dans la capitale malienne, a-t-on appris lundi de source officielle.

Selon le communiqué conjoint publié au terme du séjour de M. Dussey, M. Goïta s'est dit "ouvert au dialogue" et disposé à œuvrer à "un dénouement heureux de cette situation", y compris par voie diplomatique, dans ''le strict respect de la souveraineté du Mali''. Le président malien souhaite en outre que le Togo mène ''une mission de bons offices'' entre les parties concernées, souligne le communiqué, ajoutant que cette requête a été acceptée par le ministre togolais.

M. Dussey a aussi eu un entretien avec son homologue malien Abdoulaye Diop, note le communiqué.

Le Togo a été déjà sollicité par le Mali pour une médiation entre Bamako et les dirigeants de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) en vue de la levée des sanctions qui avaient été imposées à ce pays le 9 janvier dernier. Des sanctions finalement levées lors du sommet du 3 juillet dernier à Accra, au Ghana. ''Cette voie diplomatique est la meilleure pour résoudre cette crise compte tenu des enjeux liés aux relations entre nos deux pays frères'', a commenté ce lundi un diplomate malien interrogé par Xinhua sous couvert d'anonymat.

Selon le Conseil national de sécurité de la Côte d'Ivoire, les 49 soldats interpellés à l'aéroport de Bamako sont régulièrement inscrits dans l'effectif de l'Armée ivoirienne et se trouvaient au Mali dans le cadre des opérations des Eléments nationaux de soutien (NSE). Leur présence au Mali ''est conforme aux mécanismes de soutien aux contingents des pays contributeurs de troupes dans le cadre des missions de maintien de la paix et est bien connue des autorités maliennes'', souligne le Conseil national de sécurité de la Côte d'Ivoire.

Le Mali a officiellement démenti ces affirmations, tout comme la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (Minusma) qui a clairement indiqué que les soldats en question ne font pas partie du détachement ivoirien de la mission onusienne.

Depuis lors, la tension n'a cessé de monter entre Bamako et Abidjan. (Source: Xinhua)

Imprimer
1549 Noter cet article:
Pas de notation

Laissez un commentaire

Ce formulaire recueille votre nom, e-mail, adresse IP et contenu afin que nous puissions garder une trace des commentaires placés sur le site Web. Pour plus d'informations consultez notre Politique de confidentialité et Conditions d'utilisation où vous obtiendrez plus d'informations sur où, comment et pourquoi nous stockons vos données.
Ajouter un commentaire

Rechercher un article !

Les plus lus

Pas de contenu

Un problème est survenu lors du chargement du contenu.

A la Une

Pas de contenu

Un problème est survenu lors du chargement du contenu.

Pays

Back To Top