Search
Search

Etat de la la sixième région de l'Union Africaine

Diaspora africaine dans le monde

 

La diaspora africaine dans le monde représente la 6ème région de l'Union Africaine (UA)

Au sein de l’Union Africaine, il existe 6 régions : l’Afrique du Nord, l’Afrique de l’Ouest, l’Afrique Centrale, l’Afrique de l’Est, l’Afrique Australe, plus une dernière région, la « Sixième Région », qui est constituée par la Diaspora africaine.

Au sens de l'Union Africaine, la Diaspora Africaine rassemble toutes les populations qui ont quitté l'Afrique, que ce soit il y a trois jours, ou il y a trois siècles, et qui se sentent encore un lien avec l'Afrique. Cet ensemble regroupe potentiellement 350 millions d'habitants, moins que la Chine et l'Inde, mais plus que l'Indonésie et les Etats-Unis.

L’importance politique, économique et culturelle de cette Diaspora est de plus en plus reconnue. Elle contribue grandement à l’essor de l’Afrique. C’est pourquoi l’Union Africaine a voulu que la Diaspora fasse officiellement partie de ses instances. Cette « Sixième Région » existe dans les statuts de l’Union Africaine. En 2003, en effet, à l’issue du Sommet de l’UA, les chefs d’Etats ont déclaré (14 (XVIII) add. 3) : « L’Union Africaine (…) décide de reconnaître la diaspora africaine comme une entité effective contribuant au développement économique et social du continent. » Mais jusqu'ici, la diaspora n'avait pas de réalité institutionnelle.

Rechercher une actualité

Diaspora africaine

L'Union africaine espère lancer les opérations de la Zone de libre-échange continentale en juillet

L'Union africaine espère lancer les opérations de la Zone de libre-échange continentale en juillet

ADDIS-ABEBA, 10 février (Xinhua) -- Le Commissaire de l'Union africaine pour le commerce et l'industrie, Albert Muchanga, a déclaré dimanche qu'il espérait que les opérations de la Zone de libre-échange continentale (ZLEC) en Afrique commencent officiellement en juillet de cette année.

S'exprimant lors d'une conférence de presse en marge de la 32e session ordinaire de l'Assemblée de l'Union africaine à Addis-Abeba, capitale de l'Ethiopie, M. Muchanga a annoncé que le lancement officiel des opérations de la ZLEC devrait avoir lieu lors d'un autre sommet de l'Union africaine qui se tiendra à Niamey, la capitale du Niger, en juillet. "Nous avons 12 pays africains qui ont déposé l'instrument de ratification auprès de l'Union africaine.

Avant la fin du sommet, nous nous attendons à ce que deux autres pays ratifient l'accord", a-t-il déclaré. "D'ici le 21 mars 2019, date du premier anniversaire du lancement de la ZLEC, nous espérons remplir le quota de 21 États membres nécessaire pour que l'accord de libre-échange entre en vigueur", a ajouté M. Muchanga. "Avec le démarrage prévu des opérations de la ZLEC en juillet, l'Union africaine espère que les États membres commenceront à libéraliser les relations commerciales entre eux, à réduire les droits de douane entre les pays africains et à mettre en place un mécanisme permettant de contrôler l'application de barrières non tarifaires par certains États membres", a déclaré le commissaire.

Dans l'intervalle, l'Union africaine tente d'élaborer un régime de qualité normalisé et d'autres règles commerciales pour attirer les grandes économies comme le Nigéria, qui a jusqu'à présent choisi de ne pas ratifier l'accord de libre-échange. L'Union africaine espère que la ZLEC stimulera la croissance du secteur privé en Afrique et s'emploie à lancer une association de fabricants panafricains en prévision de l'entrée en vigueur de la zone de libre-échange plus tard cette année.

Imprimer
335 Noter cet article:
Pas de notation

Laissez un commentaire

Nom:
Email:
Commentaire:
Ajouter un commentaire

Nom:
Email:
Objet:
Message:
x

A LA UNE !

Back To Top