Search
Search

Etat de la la sixième région de l'Union Africaine

Diaspora africaine dans le monde

 

La diaspora africaine dans le monde représente la 6ème région de l'Union Africaine (UA)

Au sein de l’Union Africaine, il existe 6 régions : l’Afrique du Nord, l’Afrique de l’Ouest, l’Afrique Centrale, l’Afrique de l’Est, l’Afrique Australe, plus une dernière région, la « Sixième Région », qui est constituée par la Diaspora africaine.

Au sens de l'Union Africaine, la Diaspora Africaine rassemble toutes les populations qui ont quitté l'Afrique, que ce soit il y a trois jours, ou il y a trois siècles, et qui se sentent encore un lien avec l'Afrique. Cet ensemble regroupe potentiellement 350 millions d'habitants, moins que la Chine et l'Inde, mais plus que l'Indonésie et les Etats-Unis.

L’importance politique, économique et culturelle de cette Diaspora est de plus en plus reconnue. Elle contribue grandement à l’essor de l’Afrique. C’est pourquoi l’Union Africaine a voulu que la Diaspora fasse officiellement partie de ses instances. Cette « Sixième Région » existe dans les statuts de l’Union Africaine. En 2003, en effet, à l’issue du Sommet de l’UA, les chefs d’Etats ont déclaré (14 (XVIII) add. 3) : « L’Union Africaine (…) décide de reconnaître la diaspora africaine comme une entité effective contribuant au développement économique et social du continent. » Mais jusqu'ici, la diaspora n'avait pas de réalité institutionnelle.

Rechercher une actualité

Diaspora africaine

L'UNHCR salue la politique d'accueil des réfugiés de Djibouti malgré ses ressources limitées

L'UNHCR salue la politique d'accueil des réfugiés de Djibouti malgré ses ressources limitées

Le Haut Commissariat des Nations unies pour les Réfugiés (UNHCR) a salué la politique d'accueil des réfugiés de Djibouti malgré ses ressources limitées, a-t-on appris mercredi de source onusienne. "J'étais à Djibouti, et j'ai bien pu voir comment un petit pays, avec des ressources relativement limitées, qui est confronté à une grande population de réfugiés arrive à trouver des solutions constructives à ce défi. Je salue vraiment cet engagement qui va certainement continuer", a déclaré le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Philippo Grandi, à la tribune de la 70e session du comité exécutif du Programme du UNHCR qui se poursuit à Genève, en Suisse, du 7 au 13 octobre.

Le responsable onusien a également loué la réaffirmation par Djibouti lors de ces assises, via son ministre de l'Intérieur, de sa décision de "rester un champion" de l'application du Pacte mondial pour les réfugiés. Situé au croisement de la mer Rouge et de l'océan Indien, dans une partie de l'Afrique marquée par la guerre, les déplacements et la famine, Djibouti est le plus petit Etat de la région, de par sa superficie de 23.500 km² et sa population estimée à 950.000. Il accueille pourtant, selon les chiffres disponibles, plus de 30.000 réfugiés officiels. Il faut ajouter quelque 4.000 réfugiés yéménites qui y sont arrivés depuis 2015, date du début du conflit armé au Yémen. Conformément aux engagements pris par Djibouti lors du sommet mondial sur les réfugiés de New York en 2016, le pays a revu son cadre légal dans l'optique d'une meilleure protection des droits fondamentaux des réfugiés.

Depuis, il a procédé à la pleine intégration des enfants réfugiés dans le système éducatif national et a étendu les soins de santé aux réfugiés au même titre que la population locale. A Djibouti, les réfugiés ont également accès à l'ouverture de comptes en banque et au crédit, tandis que la carte de réfugié fait office à la fois de permis de résidence et de permis de travail. Des facilités qui ont permis notamment à ces personnes d'être libres d'exercer une activité indépendante ou un travail salarié et ainsi d'avoir accès à l'autosuffisance.

Imprimer
137 Noter cet article:
Pas de notation

Laissez un commentaire

Nom:
Email:
Commentaire:
Ajouter un commentaire

Nom:
Email:
Objet:
Message:
x

A LA UNE !

Back To Top