Search
Search

Etat de la la sixième région de l'Union Africaine

Diaspora africaine dans le monde

 

La diaspora africaine dans le monde représente la 6ème région de l'Union Africaine (UA)

Au sein de l’Union Africaine, il existe 6 régions : l’Afrique du Nord, l’Afrique de l’Ouest, l’Afrique Centrale, l’Afrique de l’Est, l’Afrique Australe, plus une dernière région, la « Sixième Région », qui est constituée par la Diaspora africaine.

Au sens de l'Union Africaine, la Diaspora Africaine rassemble toutes les populations qui ont quitté l'Afrique, que ce soit il y a trois jours, ou il y a trois siècles, et qui se sentent encore un lien avec l'Afrique. Cet ensemble regroupe potentiellement 350 millions d'habitants, moins que la Chine et l'Inde, mais plus que l'Indonésie et les Etats-Unis.

L’importance politique, économique et culturelle de cette Diaspora est de plus en plus reconnue. Elle contribue grandement à l’essor de l’Afrique. C’est pourquoi l’Union Africaine a voulu que la Diaspora fasse officiellement partie de ses instances. Cette « Sixième Région » existe dans les statuts de l’Union Africaine. En 2003, en effet, à l’issue du Sommet de l’UA, les chefs d’Etats ont déclaré (14 (XVIII) add. 3) : « L’Union Africaine (…) décide de reconnaître la diaspora africaine comme une entité effective contribuant au développement économique et social du continent. » Mais jusqu'ici, la diaspora n'avait pas de réalité institutionnelle.

Rechercher une actualité

Diaspora africaine

L'Ouganda durcit ses mesures d'inspection du transport aérien

L'Ouganda durcit ses mesures d'inspection du transport aérien

Le président ougandais Yoweri Museveni a avalisé une nouvelle loi qui donnera davantage de pouvoirs à l'Autorité de l'aviation civile de l'Ouganda (UCAA). Dans un communiqué publié mardi soir, l'UCAA a déclaré que la nouvelle loi habilite et accorde un accès sans restriction à ses agents pour inspecter sans préavis les aérodromes, les locaux des exploitants aériens et les avions. "Il prévoit également des sanctions prononçables sur place, entre autres, pour améliorer la sécurité et l'efficacité dans la fourniture des services", ajoute le communiqué.

En vertu de l'ancienne loi, les inspecteurs devaient d'abord demander la permission aux exploitants aériens et aux aérodromes avant de se rendre dans leurs locaux pour une inspection de routine. Selon l'UCAA, ces anciennes dispositions auraient compromis les résultats du pays dans le cadre d'audits antérieurs de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) relatifs à la législation sur l'aviation. L'UCAA a noté que ces changements, ainsi que d'autres, visent à assurer l'harmonisation des réglementations et des pratiques de l'Ouganda avec la pratiques universelle de par le monde.

Imprimer
68 Noter cet article:
Pas de notation

Laissez un commentaire

Nom:
Email:
Commentaire:
Ajouter un commentaire

Nom:
Email:
Objet:
Message:
x

A LA UNE !

Back To Top