Search
Search

Etat de la la sixième région de l'Union Africaine

Diaspora africaine dans le monde

 

La diaspora africaine dans le monde représente la 6ème région de l'Union Africaine (UA)

Au sein de l’Union Africaine, il existe 6 régions : l’Afrique du Nord, l’Afrique de l’Ouest, l’Afrique Centrale, l’Afrique de l’Est, l’Afrique Australe, plus une dernière région, la « Sixième Région », qui est constituée par la Diaspora africaine.

Au sens de l'Union Africaine, la Diaspora Africaine rassemble toutes les populations qui ont quitté l'Afrique, que ce soit il y a trois jours, ou il y a trois siècles, et qui se sentent encore un lien avec l'Afrique. Cet ensemble regroupe potentiellement 350 millions d'habitants, moins que la Chine et l'Inde, mais plus que l'Indonésie et les Etats-Unis.

L’importance politique, économique et culturelle de cette Diaspora est de plus en plus reconnue. Elle contribue grandement à l’essor de l’Afrique. C’est pourquoi l’Union Africaine a voulu que la Diaspora fasse officiellement partie de ses instances. Cette « Sixième Région » existe dans les statuts de l’Union Africaine. En 2003, en effet, à l’issue du Sommet de l’UA, les chefs d’Etats ont déclaré (14 (XVIII) add. 3) : « L’Union Africaine (…) décide de reconnaître la diaspora africaine comme une entité effective contribuant au développement économique et social du continent. » Mais jusqu'ici, la diaspora n'avait pas de réalité institutionnelle.

Rechercher une actualité

Diaspora africaine

Le Prix UNESCO pour l'éducation des filles et des femmes décernés au Costa Rica et à l'Espagne

Le Prix UNESCO pour l'éducation des filles et des femmes décernés au Costa Rica et à l'Espagne

Le Prix UNESCO pour l'éducation des filles et des femmes va être remis au Costa Rica et à l'Espagne lors d'une cérémonie le 11 octobre prochain à Paris, a annoncé mercredi dans un communiqué l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO). Il s'agit d'un projet costaricain visant à donner aux filles issues de milieux vulnérables les moyens d'acquérir des compétences dans le numérique et d'un second projet espagnol visant à jeter les bases de l'égalité entre les sexes dans et par l'éducation. L'association costaricaine Sulá Batsú va être récompensée pour son projet La Voz de las Chicas del Centro de América (La voix des filles du centre de l'Amérique).

Ce projet est mis en oeuvre dans les écoles et offre aux adolescentes issues de milieux défavorisés "un apprentissage extrascolaire à la culture et aux techniques numériques conduit à la fois par des formateurs et par l'apprentissage mutuel", a expliqué l'UNESCO. En collaboration avec les municipalités et les familles des stagiaires, le projet contribue à donner une voix aux apprenants tout en profitant à des communautés entières. Développé à l'origine au Costa Rica, le projet a depuis été étendu à une grande partie de la région. Le Département espagnol de l'éducation du Gouvernement de Navarre est distingué pour son projet SKOLAE : Berdin Bidean Creciendo en Igualdad (SKOLAE : grandir dans l'égalité), qui lutte contre les stéréotypes sexistes dans l'éducation et au-delà avec un programme scolaire global susceptible d'aider les élèves à choisir leur orientation dans la vie.

"Il promeut un environnement exempt de condition de genre et permet aux apprenants d'identifier les inégalités, de les combattre et d'exercer leur droit individuel à l'égalité indépendamment de leur culture, religion, orientation sexuelle ou identité. Dans un premier temps, en 2017, le projet a été mis à l'essai dans 16 écoles, puis étendu à 116 établissements ; il devrait concerner toutes les écoles de la province d'ici 2021", a indiqué l'UNESCO. Un jury international a sélectionné les lauréats parmi les candidatures soumises par les États membres de l'UNESCO et les organisations non gouvernementales partenaires. Chaque lauréat recevra 50.000 dollars lors de la cérémonie officielle de remise des prix, qui coïncidera avec la 207ème session du Conseil exécutif de l'UNESCO.

Créé en 2015 par le conseil exécutif de l'UNESCO et financé par le gouvernement chinois, le Prix UNESCO de l'éducation des filles et des femmes contribue directement à la réalisation des Objectifs de développement durable 4 et 5 concernant respectivement l'éducation et l'égalité des sexes.

Imprimer
175 Noter cet article:
Pas de notation

Laissez un commentaire

Nom:
Email:
Commentaire:
Ajouter un commentaire

Nom:
Email:
Objet:
Message:
x

A LA UNE !

Back To Top