Search
Search

Etat de la la sixième région de l'Union Africaine

Diaspora africaine dans le monde

 

La diaspora africaine dans le monde représente la 6ème région de l'Union Africaine (UA)

Au sein de l’Union Africaine, il existe 6 régions : l’Afrique du Nord, l’Afrique de l’Ouest, l’Afrique Centrale, l’Afrique de l’Est, l’Afrique Australe, plus une dernière région, la « Sixième Région », qui est constituée par la Diaspora africaine.

Au sens de l'Union Africaine, la Diaspora Africaine rassemble toutes les populations qui ont quitté l'Afrique, que ce soit il y a trois jours, ou il y a trois siècles, et qui se sentent encore un lien avec l'Afrique. Cet ensemble regroupe potentiellement 350 millions d'habitants, moins que la Chine et l'Inde, mais plus que l'Indonésie et les Etats-Unis.

L’importance politique, économique et culturelle de cette Diaspora est de plus en plus reconnue. Elle contribue grandement à l’essor de l’Afrique. C’est pourquoi l’Union Africaine a voulu que la Diaspora fasse officiellement partie de ses instances. Cette « Sixième Région » existe dans les statuts de l’Union Africaine. En 2003, en effet, à l’issue du Sommet de l’UA, les chefs d’Etats ont déclaré (14 (XVIII) add. 3) : « L’Union Africaine (…) décide de reconnaître la diaspora africaine comme une entité effective contribuant au développement économique et social du continent. » Mais jusqu'ici, la diaspora n'avait pas de réalité institutionnelle.

Rechercher une actualité

Diaspora africaine

Le CICR appelle les pays africains à protéger leurs populations pendant les conflits armés

Le CICR appelle les pays africains à protéger leurs populations pendant les conflits armés

Une responsable du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a appelé lundi les pays africains à veiller à la protection de leurs populations en période de conflit armé, quelles que soient leurs opinions politiques. Les attaques contre les femmes, les enfants ainsi que d'autres civils sont "inacceptables", a indiqué la directrice du droit international et des politiques humanitaires du CICR, Helen Durham, demandant aux gouvernements de remplir leurs obligations en vertu du droit international humanitaire (DIH), de former les militaires et de faire comprendre aux civils que même les guerres ont des limites.

Elle s'exprimait lors d'une conférence de presse à l'occasion de la 5e Conférence du droit international humanitaire de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge du Commonwealth, qui s'est ouverte lundi à Kigali. Plus de 150 délégués de plus de 35 pays du Commonwealth y assistent. Les participants discuteront de la lutte contre les violations graves du DIH, en particulier la mise en œuvre des conventions de Genève, et échangeront des informations sur la mise en oeuvre par chacun de ces conventions.

Tous les pays du Commonwealth doivent renforcer leur collaboration continue pour assurer la protection des victimes des conflits armés, a déclaré Steve Malby, chef du Bureau du Commonwealth pour la réforme de la justice civile et pénale, à l'ouverture de la conférence.

Imprimer
198 Noter cet article:
Pas de notation

Laissez un commentaire

Nom:
Email:
Commentaire:
Ajouter un commentaire

Nom:
Email:
Objet:
Message:
x

A LA UNE !

Back To Top