Search
Search

Etat de la la sixième région de l'Union Africaine

Diaspora africaine dans le monde

 

La diaspora africaine dans le monde représente la 6ème région de l'Union Africaine (UA)

Au sein de l’Union Africaine, il existe 6 régions : l’Afrique du Nord, l’Afrique de l’Ouest, l’Afrique Centrale, l’Afrique de l’Est, l’Afrique Australe, plus une dernière région, la « Sixième Région », qui est constituée par la Diaspora africaine.

Au sens de l'Union Africaine, la Diaspora Africaine rassemble toutes les populations qui ont quitté l'Afrique, que ce soit il y a trois jours, ou il y a trois siècles, et qui se sentent encore un lien avec l'Afrique. Cet ensemble regroupe potentiellement 350 millions d'habitants, moins que la Chine et l'Inde, mais plus que l'Indonésie et les Etats-Unis.

L’importance politique, économique et culturelle de cette Diaspora est de plus en plus reconnue. Elle contribue grandement à l’essor de l’Afrique. C’est pourquoi l’Union Africaine a voulu que la Diaspora fasse officiellement partie de ses instances. Cette « Sixième Région » existe dans les statuts de l’Union Africaine. En 2003, en effet, à l’issue du Sommet de l’UA, les chefs d’Etats ont déclaré (14 (XVIII) add. 3) : « L’Union Africaine (…) décide de reconnaître la diaspora africaine comme une entité effective contribuant au développement économique et social du continent. » Mais jusqu'ici, la diaspora n'avait pas de réalité institutionnelle.

Rechercher une actualité

Diaspora africaine

Des pays d'Afrique australe vont recevoir une subvention du gouvernement allemand contre le changement climatique

Des pays d'Afrique australe vont recevoir une subvention du gouvernement allemand contre le changement climatique

Plusieurs pays d'Afrique australe vont bénéficier de la subvention de 10 millions d'euros accordée par le gouvernement allemand au Centre de services scientifiques pour le changement climatique et la gestion adaptative des terres en Afrique australe (SASSCAL), pour combattre les répercussions du changement climatique.

La mise en œuvre de cette subvention couvrira des pays comme l'Afrique du Sud, l'Angola, le Botswana, la Namibie et la Zambie, qui ont été durement touchés par les effets du changement climatique résultant de la sécheresse, des inondations et des cyclones. Selon un communiqué publié par le SASSCAL dimanche à Windhoek, la capitale namibienne, la subvention a été accordée par l'Allemagne en réponse aux défis du changement mondial. "Le SASSCAL a obtenu un financement de 10 millions d'euros du ministère fédéral allemand de l'Éducation et de la Recherche pour la recherche sur le changement climatique.

Il sera mis en œuvre dans le cadre de la deuxième phase du portefeuille de recherche et développement des capacités, SASSCAL II. Le SASSCAL II s'appuiera sur les succès du SASSCAL", a indiqué le communiqué. Le SASSCAL a également ajouté que lors de la première phase du SASSCAL, un total de 23,8 millions d'euros avait été utilisé en 2012 pour soutenir 88 projets de recherche. Axés sur cinq thèmes, à savoir le climat, l'eau, la sylviculture, l'agriculture et la biodiversité, les projets de recherche ont été conçus pour intégrer la recherche et le développement des capacités, a précisé le SASSCAL.

À ce jour, plus de 500 personnes et plus de 80 institutions universitaires, gouvernementales et non gouvernementales participent aux tâches de recherche du SASSCAL I dans divers pays.

Imprimer
1004 Noter cet article:
Pas de notation

Laissez un commentaire

Nom:
Email:
Commentaire:
Ajouter un commentaire

Nom:
Email:
Objet:
Message:
x

A LA UNE !

Back To Top